La gestion de l'eau

Envoyer Imprimer PDF

Alors que chaque année est établi un rapport sur l’eau, il est important de faire le point sur la gestion et la qualité de notre précieux bien!

Les finalités du syndicat

Créé en 1963, ce syndicat présidé depuis 1985 par Jean-Léon Condéranne, gère l’alimentation en eau potable de 30 communes : les 23 du canton, Casteide-Candau et quelques communes landaises (Auga, Garlède-Mondebat, Lalonquette, Leme et Philondenx), soit 6887 habitants desservis.
Son siège se situe à la mairie de Mazerolles.

Le fonctionnement

Le service est exploité en affermage : un contrat est signé, jusqu’à fin 2014, entre le syndicat et une société privée, SATEG ( Société Anonyme de Travaux et Gestion ).
Des prestations lui sont ainsi confiées : entretien de l’ensemble des ouvrages, renouvellement des branchements, des canalisations, des compteurs et analyse de l’eau.
Quant au syndicat, il garde la propriété des ouvrages et finance les investissements.

Les partenaires financiers

Le Conseil Général subventionne à hauteur de 35% le renforcement du réseau. Le syndicat prend en charge le reste.
Chaque commune
partage à 50-50 avec le syndicat le financement de l’extension de son réseau.

Le prix du service

Il comprend une partie fixe (dite abonnement) et un prix au m3 consommé : en moyenne 1,55€/m3 en 2008. Sur ce montant, 25% reviennent à l’exploitant (SATEG) pour l’entretien et le fonctionnement, 69% à la collectivité pour les investissements et les taxes s’élèvent à 6%.

Les chiffres de la distribution

Le réseau couvre 397 kms. 624 114 m3 ont été consommés en 2007, soit 248 litres/habitant/jour.

L’alimentation en eau

L’eau qui alimente le syndicat d’Arzacq provient :

  • de 4 forages réalisés à Bordes dans un aquifère sableux et d’un forage réalisé à Baudreix en nappe alluviale.
  • de 2 forages profonds situés à Geaune et Pécorade, appartenant au Syndicat du Tursan, dans les Landes.

La qualité de l’eau

Compte tenu des fuites (en partie inévitables) et des besoins en eau du service (purge, poteaux incendie, etc.), le rendement du réseau était de 63,3% en 2007.
Le bilan fourni par la DDASS (organisme chargé du contrôle sanitaire) affirme que l’eau est de bonne qualité.

  • Un problème, une information ?
    • N’hésitez pas à contacter votre mairie pour toute observation ou demande de renseignement.
    • Si la saveur ou la couleur de votre eau change, signalez-le à votre distributeur (adresse sur la facture).
Syndicat intercommunal
D'adduction d'eau potable

Conseils pratiques

Jean-Léon Condéranne,
Président du Syndicat
Après quelques jours d'absence, laisser couler l'eau avant de la boire.
Dans les habitats équipés de tuyauterie en plomb, laisser couler l'eau quelques minutes avant de la boire lorsqu'elle a séjourné plusieurs heures dans les canalisations.
Si vous décelez un goût de calcaire, mettez quelques heures une carafe ouverte au réfrigérateur.
Composition du bureau
Vice-présidents : Membres du bureau :
  • Henri Fam
  • Leon Labesque
  • Philippe Lalanne
  • Francis Laclergue
  • Jean-Michel Lacadée
  • Nicolas Darribère
  • Philippe Laborde-Rayna
  • Josiane Cassou
  • Christine Morlanne